Projets

Project I: Inmate art de l’entre-deux-guerres

Inmate art – un terme récent à l’Ouest – est l’art de personnes qui sont incarcérés pour cause de faits criminels. Après sa mort le 24 janvier 1960, Jean Lacassagne, un des plus grands défenseurs de cette activité artistique, est quasiment tombé dans l’oubli. Né à Lyon, il était le fils du célèbre médecin légiste Alexandre Lacassagne qui étant également dermatologue avait choisi le tatouage comme sujet d’étude. Inspiré par les visites aux malades en prison et dans les maisons closes de sa ville natale, où il accompagnait son père, Jean publiera en tant que dermatologue largement sur le sujet.
lire plus…

Project II: Inmate Tattoo

Depuis la nuit des temps, le tatouage est une manière importante de marquer des sentiments profonds et ceci d’une façon quasi irréversible. Pourtant, il règne aujourd’hui encore un tabou sur cette pratique dans le contexte pénitentiaire. L’utilisation d’appareils de tatouages bricolés clandestinement provoque entre autres un risque de transmission de HIV, d’hépatite, etc.
En 2007, s’est formé un accord avec les autorités pénitentiaires pour une collaboration d’une année entre l’asbl et les prisonniers de Oudenaarde avec comme but final une exposition afin d’ouvrir les discussions sur la pratique du tatouage et le body painting. Le projet d’exposition The ornamental body est réparti en trois volets.
lire plus…

Project III: Concours met Kruim

Ce projet qui concerne la technique du modelage avec mie de pain est passé au secteur de personnes mentalement moins valides. Il est élaboré e.a. à L’Atelier La Gerbe (BXLS).
lire plus…

Project IV: Art Story

L’asbl a demandé à Anne-Mie Van Kerckhoven de proposer une trentaine de ses oeuvres préférées de l’histoire de l’humanité. Le nouvel outil didactique qui présente ces œuvres aux utilisateurs, a reçu le nom artpad Le but est d’inciter à l’expérience artistique tant ceux qui sont déjà familiers avec l’art, que ceux qui ne le sont pas encore. Le superbe cahier grand format sert aussi de chevalet.
lire plus…

Project V: Top Hats

Ce printemps 2017, Art Without Bars lance le projet TOP HATS (hauts-de-forme) en faveur de personnes justiciables résidant en dehors des prisons. Le mardi l’asbl propose ses ateliers d’art à un petit groupe de participants. De nouveaux Top Hats se succèdent tous les 6 mois.
lire plus…